20ème enquête sociale du Deutsches Studentenwerk

se20 Illustration

L'enquête sociale sur la situation économique et sociale des étudiants en Allemagne est menée depuis 1951 tous les trois ans par l'Institut pour la recherche universitaire pour le compte du Ministère fédéral de l'Éducation et de la Recherche. L'enquête recense les conditions sociales et économiques, qui sont déterminantes pour une réussite dans les études, et l'infrastructure sociale mise à disposition par l'État, les universités, les Studentenwerke et d'autres institutions.  

À l'échelle nationale, 15.128 étudiants ont participié à la 20ème enquête sociale. Dans le domaine de compétence du Studentenwerk Niederbayern/Oberpfalz, 372 étudiants des Universités de Regensburg et de Passau et des Écoles Supérieures de Regensburg, Deggendorf et Landshut ont participé à l'enquête. 

Les caractéristiques principales de "nos" étudiants :

Étudiants moins agés que la moyenne nationale

La 20ème enquête sociale du Deutsches Studentenwerk montre que les étudiants du Studentenwerk Niederbayern/Oberpfalz ont en moyenne 1,2 ans de moins que la moyenne nationale. 

Plus de jeunes gens issus d'une famille sans diplôme académique

42,5 pour cent des étudiants sont issus d'une famille avec formation académique, 57,5 pour cent ne le sont pas. En moyenne nationale, 77 pour cent des étudiants ont une famille avec diplôme universitaire. 

En ce qui concerne la réforme universitaire, "nos" universités sont en tête :

  • 63,8 pour cent des étudiants sont inscrits dans des études de licence ou de master, en moyenne nationale ce sont 74 pour cent. 
  • 15 pour cent avisent un "examen d'État" (Staatsexamen) et 15 pour cent veulent devenir professeur. 
  • Seul 0,4 pour cent des étudiants sont encore inscrits dans une filière de diplôme ou de maîtrise, en moyenne nationale ce sont 8 pour cent des étudiants. 

Plus d'étudiants en situation de handicap

10,3 pour cent des étudiants ont indiqué qu'ils se trouvaient dans une situation de handicap. Ce sont 3 pour cent de plus qu'en moyenne nationale. 

Moins d'étudiants issus de l'immigration :

En moyenne nationale, 23 pour cent des étudiants sont issus de l'immigration. Dans les universités du Studentenwerk Niederbayern/Oberpfalz, ce ne sont que 16,1 pour cent. 

Plus de femmes qu'en moyenne nationale :

50,4 pour cent des hommes et 49,6 pour cent des femmes font des études aux universités du domaine de compétences du Studentenwerk. En revanche en moyenne nationale, 53 pour cent des hommes et 47 pour cent des femmes vont à l'université. 

Financement des études – les parents à la charge principale

  • 92,5 pour cent des étudiants sont financés par leurs parents, en moyenne ils reçoivent 506 euros par mois. En moyenne nationale, 87 pour cent des étudiants reçoivent de l'argent des parents, en moyenne 476 euros.
  • 60,4 pour cent des étudiants du Studentenwerk Niederbayern/Oberpfalz travaillent à côté de leurs études et gagnent en moyenne 260 euros par mois. En moyenne nationale, 63 pour cent des étudiants travaillent, ils gagnent en moyenne 323 euros. 
  • 23,2 pour cent des étudiants bénéficient du BAföG, ce sont beaucoup moins qu'en moyenne nationale (32 pour cent). Chez nous, les étudiants touchent environ 386 euros, en moyenne nationale 443 euros. 
  • 6,1 pour cent de nos étudiants touchent une bourse, en moyenne nationale ce ne sont que 4 pour cent. 
  • 4,3 pour cent des étudiants financent leurs études à l'aide d'un crédit, en moyenne nationale ce sont 6 pour cent. 

Revenu disponible

Les étudiants du Studentenwerk Niederbayern/Oberpfalz ont en moyenne 841,30 euros par mois à leur disposition. Ce sont 22,70 euros moins que l'étudiant en moyenne nationale. 

Mais il y a évidemement un grad écart :

  • 33 pour cent des étudiants ont moins de 700 euros par mois à leur disposition 
  • 22 pour cent des étudiants ont plus de 1000 euros par mois à leur disposition 

Poste de dépense le plus important – le loyer :

  • Les étudiants dépensent en moyenne 34 pour cent de leur revenu mensuel pour le loyer, c'est-à-dire 288 euros. En moyenne nationale, ce sont 298 euros. 
  • Le deuxième poste le plus important implique la nourriture : nos étudiants dépensent 158 euros, en moyenne nationale 165 euros. 
  • Pour les transports en commun et/ou une voiture, nos étudiants ont besoin de 92 euros, cela sont 10 euros plus qu'en moyenne nationale, bien qu'il y ait un ticket semestriel dans trois sites universitaires, à Regensburg, Passau et Landshut. 

Où nos étudiants habitent-ils ?

  • 31 pour cent habitent en colocation
  • 10,3 pour cent vivent avec leur partenaire
  • 18,3 pour cent habitent dans leur propre appartement
  • 24,3 pour cent habitent chez les parents
  • 19,9 pour cent habitent en résidence universitaire, cela sont 10 pour cent plus qu'en moyenne nationale. Le loyer en résidence universitaire s'élève à environ 250 euros, c'est-à-dire 35 euros plus qu'en moyenne nationale.

La majorité des étudiants (64,5 pour cent) est satisfait avec la situation du logement.

Combien de temps les étudiants consacrent-ils aux études ?

En moyenne, les étudiants passent 36,3 heures par semaines en cours ou en études individuelles. Ils travaillent 6,4 heures par semaine. En somme, ils sont plus travailleurs que l'étudiant normal en moyenne nationale qui consacre 35 heures par semaine aux études et 7,4 heures par semaine au travail. 

22 pour cent des étudiants travaillent tant qu'ils ne peuvent qu'étudier à mi-temps. Environ la moitié des étudiants doit travailler pour financer la vie. 

Seule la moitié des étudiants part à l'étranger pendant les études : 

16,7 pour cent des étudiants passent du temps à l'étranger pendant leurs études, en moyenne nationale ce sont 30 pour cent. 

Les restaurants universitaires et les cafétérias du Studentenwerk Niederbayern/Oberpfalz sont appréciés:

Environ 2,6 fois par semaine, les étudiants déjeunent au restaurant universitaire. Environ 68 pour cent ont indiqué qu'ils ne pouvaient pas y aller manger à cause des cours ou de manque de temps (62 pour cent). Les restaurants universitaires et les cafétérias sont surtout appréciés à cause de leur proximité de l'université (89,4 pour cent) et une offre de bonne qualité (74,2 pour cent). La majorité des étudiants apprécient également les prix abordables (83 pour cent).